La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Pour commander : 

 

LE PETIT JOURNAL

 

le PETIT JOURNAL

de Soeur Faustine KOWALSKA

 

Broché: 688 pages
Editeur exclusif: APOSTOLAT DE LA MISERICORDE DIVINE

Édition : 3e édition (10 décembre 2007)

 

 

 

 

Pour commander, merci de choisir selon votre région :

 

 

POUR LA FRANCE METROPOLITAINE..... en cliquant ici

 

POUR LES DOM/TOM et L'EUROPE.........en cliquant ICI

 

POUR L'AFRIQUE...................................en cliquant ICI

 

POUR LE RESTE DU MONDE..................en cliquant ICI

 

 

« Secrétaire de Mon plus profond mystère, sache que tu es dans une intimité exclusive avec Moi. Ta mission est d’écrire  tout ce que je te fais connaître de Ma miséricorde pour le profit des âmes, afin qu’en lisant ces écrits, elles se sentent réconfortées et qu’elles aient le courage de s’approcher de Moi. Je veux donc que tu consacres tous tes moments libres à écrire »             (PJ 1693).

 

 

Le Seigneur a accordé à Sœur Faustine de grandes grâces: le don

de contemplation, le don de la connaissance profonde du mystère

de la miséricorde divine, des visions, des révélations, des stigmates

invisibles, le don de prophétie, le don de lire dans les âmes , le don

de bilocation ainsi que celui, très rare, de noces mystiques.

 

 

Le PETIT JOURNAL, écrit sous forme de mémoires, concerne

principalement  les quatre dernières années dela vie de Sœur

Faustine. Il nous dévoile la profondeur de a vie spirituelle et le

degré élevé de l’union de son âme à Dieu.

 

 

Quelques Extraits du Petit Journal :

 

« Mon cœur déborde d’une grande miséricorde pour les âmes (...). Puissent-elles comprendre que Je suis pour elles le meilleur des pères, que c’est pour elles que le sang et l’eau ont jailli de Mon cœur comme d’une source débordante de miséricorde. C’est pour elles que je demeure dans le tabernacle. Comme Roi de miséricorde, Je désire combler les âmes de grâces, mais elles ne veulent pas les recevoir (...). Ah! Que l’indifférence des âmes est grande  pour tant de bonté, pour tant de preuves d’amour (...), Elles ont du temps pour tout, mais elles n’ont pas de temps  de venir  auprès de  Moi chercher des grâces » (PJ 367).

 

« Dieu ne fait jamais violence à notre libre volonté. Il dépend de nous d’accepter ou non la grâce divine, de collaborer à la grâce ou bien de la gaspiller » (PJ 1107).

 

« ...tout ce qui est terrestre est éphémère. Et tout ce qui est paraît  grand se dissipe comme de la fumée et n’apporte pas à l’âme la liberté, mais la lassitude. Heureuse l’âme qui comprend ces choses et ne fait qu’effleurer la terre » (PJ 1141).

 

 

« La véritable grandeur d’une âme réside dans l’amour de Dieu et dans l’humilité » (PJ 427).

 

« ...C’est dans un cœur pur et humble que demeure Dieu, Lui qui est la lumière même, et toutes les souffrances et les difficultés nous sont données seulement pour que se manifeste la sainteté de l’âme » (PJ 573).

 

« ...il y a des âmes qui vivent dans le monde et M’aiment sincèrement et Je demeure dans leurs cœurs avec délice, mais elles sont peu nombreuses. Dans les couvents aussi, il y a des âmes qui remplissent Mon cœur de joie, mes traits sont gravés en elles (...) elles sont très rares. Ce sont elles qui protègent le monde de la justice du Père céleste et qui, par leurs prières, lui obtiennent Sa miséricorde. L’amour et le sacrifice de ces âmes maintiennent  l’existence du monde » (PJ 367).